Mot du Maire suite aux inondations du 3 septembre 2022

Le Maire de Marmoutier, suite aux inondations du 3 septembre 2022

 

-          Le réchauffement climatique, avec comme conséquence le dérèglement, est une réalité visible et actuellement admise, avec des fréquences climatiques de plus en plus extrêmes (canicules, orages intenses, incendies, inondations…) j’en suis conscient et je l’ai souvent exprimé dans mes éditos.

-          Qui est responsable et en charge :

L’ensemble du cycle de l’eau : eau potable, assainissement, et Gemapi (La gestion des milieux aquatiques et la prévention des inondations) est du ressort exclusif et statutaire de la ComCom du Pays de Saverne, qui a transféré l’ensemble de cette compétence au SDEA. J’étais contre ces transferts, les élu(e)s n’ont plus le droit à la parole, par contre la plupart sont contents, les responsabilités et les réclamations sont également transférées. Mais malheureusement cette compétence est mal assurée. J’ai manifesté souvent de très vive voix mon mécontentement, notamment lors des réunions (SDEA, élu(e)s…) en mettant en exergue les errements de gestion et surtout le manque total de prévisions, tout en proposant des solutions pertinentes, au niveau de l’eau potable, de l’assainissement (surtout pour le traitement et le calibrage du réseau) et le Gemapi (surtout pour la prévention des inondations). Depuis 1977, je m’occupe de ces problématiques et j’ai pris mes responsabilités. Actuellement, du fait du transfert, la Mairie de Marmoutier ne peut plus payer le moindre euro pour des travaux liés au grand cycle de l’eau. Je ne veux pas m’étendre sur les problèmes récurrents de l’eau potable et de l’assainissement par contre pour la prévention des inondations qui nous concerne actuellement, je peux vous donner quelques réponses malgré la complexité de la problématique. Nous avons néanmoins entrepris des actions certes pas suffisantes. Il faut savoir que le fonctionnement du réseau d’assainissement est unitaire, ce qui provoque en cas de forte précipitations, une montée en charge, entrainant une saturation et le débordement. Pour essayer d’y remédier nous avons mis en place deux batardeaux, pour stocker l’eau en amont du talus SNCF qui forme un barrage naturel, l’un près du lavoir, l’autre vers Dimbsthal près de la caserne des pompiers. Pour l’eau venant de Singrist, nous avons proposé de rehausser le chemin du Holzweg, permettant de stocker l’eau à l’est de la D1004 (ex RN4). La pertinence de ses réalisations a été confirmé par un Ingénieur du Parc que j’avais invité sur place. Une étude déligenté auprès de l’INSA en 2005 (école d’ingénieurs strasbourgeoise) a également confirmé et affiné techniquement ces propositions.

Il y a quelques années un bassin de pollution stockant 125m² a été réalisé à la sortie de Dimbsthal et un autre similaire à la sortie de Singrist. J’avais aussi demandé avec insistance la réalisation d’un basin de pollution de 250m² en face de la caserne des pompiers, dans le même but de stocker l’eau en amont de la commune, le SDEA réfute cette réalisation. Tous ces travaux avaient pour but de soulager le réseau d’assainissement en cas de besoin. En dernière année d’exercice de la compétence assainissement, au sein de la ComCom de Marmoutier – S j’avais provisionné 2.5 millions d’euros en vue des travaux futurs. Après plusieurs interpellations auprès de M. le Maire de Dettwiller référent pour Gemapi, nous nous sommes rendus sur les différents lieux, avec Mr SCHWALLER Claude, Mr MORGENTHALER Pierre, le Maire de Dettwiller, trois responsables du SDEA et moi-même le 04 juillet 2022.

Un compte rendu a été fait avec ses propositions, une nouvelle étude suivie de réalisations. J’ai également envoyé un dossier, il y a dix mois, pour l’ensemble des problématiques à l’AMF (Association des Maires de France). Si l’inaction continue, j’envisage une action en justice. Je ne me défausse pas, je continue ce combat juste.

 

 

 

                                                                                                                                                                    Le Maire,

Jean-Claude WEIL